Image: 
Title: 

Le FMI prévoit une croissance de 3.4 % pour l’Afrique subsaharienne en 2018

Thèmes: 

Selon les dernières prévisions du FMI publiées en mai 2018, le taux de croissance moyenne en Afrique subsaharienne devrait passer de 2.8 % en 2017 à 3.4 % en 2018. Si le géant économique nigérian stagne et se remet lentement de la période des faibles prix du baril, le Bénin, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, le Ghana et le Sénégal comptent parmi les économies ouest-africaines atteignant un taux de croissance solide de 6 % ou plus en 2017. Ces économies devraient continuer de bénéficier de forts taux de croissance en 2018. Cette croissance est cependant principalement due au développement des infrastructures publiques contribuant à une augmentation de la dette publique. Le risque de surendettement est ainsi devenu une préoccupation de nombreux pays africains. Il est nécessaire d’augmenter les investissements privés pour atteindre une croissance durable et solide sur le moyen terme. Les investissements privés en Afrique subsaharienne restent faibles comparés à d’autres régions. La région pourrait également gagner à renforcer ses systèmes de perception des impôts pour augmenter la mobilisation de ses revenus publics. Le rapport estime que l’Afrique subsaharienne pourrait en moyenne percevoir de 3 à 5 % du PIB en revenus fiscaux supplémentaires, bien plus que ce que la région reçoit chaque année à travers l’aide internationale.