Image: 
Title: 

5e Sommet TAC entre le Burkina Faso et la Côte d’Ivoire

Les dirigeants du Burkina Faso et de la Côte d’Ivoire se sont réunis lors de la 5e Conférence du Traité de l’amitié et de la coopération (TAC) à Yamoussoukro le 29 juillet. Cette rencontre marquait la première visite officielle du président Christian Kaboré en Côte d’Ivoire. Les relations entre les deux pays étaient restées tendues, particulièrement en raison du mandat d’arrêt international contre le président burkinabé exilé, Blaise Compaoré, et la décision du président Ouattara de lui accorder la nationalité ivoirienne (mettant ainsi fin à la perspective de son extradition au Burkina Faso). Après un sommet manqué en 2015, cette rencontre a sonné l’heure de la réconciliation. Les dirigeants des deux pays ont réaffirmé l’importance des relations historiques, géographiques et culturelles entre leurs deux pays et les liens de fraternité qui unissent leurs peuples (quelque trois millions de Burkinabé vivent en Côte d’Ivoire). Ils ont également mis l’accent sur les enjeux sécuritaires partagés par les deux pays, après les récentes attaques terroristes à Ouagadougou et Grand-Bassam. Au-delà des relations diplomatiques, le sommet a permis la ratification de treize accords impliquant un grand nombre de secteurs : mines, infrastructures de transports, sécurité et défense, recherche scientifique et culture. La construction de l’autoroute Abidjan-Ouagadougou fait partie des principaux projets d’infrastructure. La connexion Abidjan-Yamoussoukro a été construite mais le coût du dernier tronçon reliant Yamoussoukro à Ouagadougou est estimé à 1 200 milliards de francs CFA. Les deux pays prévoient également une connexion ferrée et souhaitent explorer les possibilités de financement avec la Banque africaine de développement et le Quatar. Le prochain sommet TAC entre le Burkina Faso et la Côte d’Ivoire est prévu pour juillet 2017 à Ouagadougou.