Image: 
Title: 

Au Sahel, les États n’assurent même plus la sécurité ou la justice

Opinion: 

 

Voici une analyse vraiment intéressante des causes profondes de l’insécurité dans les pays sahéliens, décryptée par Alain Antil de l’Institut français des relations internationales (IFRI). Alors que les zones touchées par la violence continuent de s’étendre, les tendances socio-économiques et démographiques accentuent encore davantage les fragilités existantes, notamment au Burkina Faso, au Mali et au Niger. « Pour entrer dans des trajectoires d’émergence, ces pays ont besoin d’investir massivement dans certains secteurs comme l’éducation. Or, des efforts budgétaires déjà insuffisants font face à une population scolaire de plus en plus importante. Autrement dit, dans des pays aux économies fragiles, les États devraient augmenter très substantiellement leur investissement (rapporté à chaque élève) dans le secteur éducatif pour enclencher une dynamique. Les pays sahéliens ne sont donc pas sur une trajectoire de rattrapage, mais semblent même décrocher vis-à-vis des pays émergents, voire de certains pays du golfe de Guinée », explique M. Antil.


Lire l'article