Image: 
Title: 

Boko Haram fait moins de victimes au Nigéria

Selon l’Indice 2016 du terrorisme mondial (ITM), le nombre de morts liées aux attaques terroristes au Nigéria ont diminué (passant de 7 530 morts en 2014 à 4 940 morts en 2015). Malgré cela, le Nigéria reste le 3e pays le plus touché par le terrorisme (derrière l’Irak et l’Afghanistan). Boko Haram continue par ailleurs de compter parmi les quatre groupes les plus meurtriers (l’État islamique, Boko Haram, les Talibans et Al Quaïda), responsables de 74 % des victimes du terrorisme en 2015. La base originelle de Boko Haram au Nigéria a néanmoins été affaiblie, grâce notamment aux opérations militaires du gouvernement nigérian et de sa coalition militaire, la force multinationale mixte. Selon l’ITM, en 2015, le nombre des attaques au Nigéria a diminué de 8 % et le nombre de morts de 18 %. Cette évolution positive doit cependant être relativisée en raison de l’expansion de Boko Haram dans les pays voisins, notamment au Cameroun (classé 13e par l’ITM) et au Niger (classé 16e par l’ITM). Le Niger, qui en 2014 était épargné par les attaques de Boko Haram, compte en 2015 12 % des victimes de la secte, soit un total de 649 morts. Les civils restent la cible privilégiée des attaques de Boko Haram.

Télécharger le rapport de l’Indice 2016 du terrorisme mondial :http://www.visionofhumanity.org/sites/default/files/Global%20Terrorism%20Index%202016_0.pdf
Principaux résultats :  http://visionofhumanity.org/sites/default/files/GTI16%20Highlights_0.pdf