Image: 
Title: 

Conférence de Berlin sur le lac Tchad

Les partenaires au développement ont promis une aide de 2.17 milliards de dollars US lors de la Conférence de Berlin sur le lac Tchad qui s’est tenue les 3 et 4 septembre. Les banques de développement ont annoncé des prêts à bas taux à hauteur de 467 millions de dollars US. L’assistance cible notamment les activités humanitaires, de maintien de la paix et de développement. L’objectif est de soutenir la mise en œuvre de la Stratégie de stabilisation adoptée le 31 août par les gouvernements du Cameroun, du Niger, du Nigéria et du Tchad, sous les auspices de l’Union africaine et de la Commission du bassin du lac Tchad. La crise du lac Tchad représente l’une des urgences humanitaires les plus graves dans le monde avec 10.8 millions de personnes nécessitant une aide d’urgence. Au cours des neuf dernières années, 2.4 millions de personnes ont été déplacés, principalement au nord-est du Nigéria. La région compte 5 millions de personnes en situation d’insécurité alimentaire et près d’un demi-million d’enfants souffrant de malnutrition sévère. La conférence de Berlin fait suite aux engagements pris lors de la Conférence humanitaire d’Oslo en 2017. Elle a été organisée conjointement par les gouvernements allemand, nigérian et norvégien et les Nations Unies, rassemblant 70 délégations des États, des organisations régionales et internationales et des représentants de la société civile. Les discussions ont été organisées autour de trois panels axés sur i) l’aide humanitaire et la protection des civils ; ii) la prévention des crises et la stabilisation ; et iii) la résilience des populations menant à un développement durable. Une session dirigée par des représentants de la société civile portait sur les bonnes pratiques et le potentiel des acteurs de la société civile. Malgré l’augmentation de l’aide humanitaire, l’appel humanitaire des Nations Unies pour la région du lac Tchad manque toujours de financements. Seulement 39 % des besoins pour 2018 sont actuellement financés.

 

En savoir plus

Communiqué de presse (anglais)

Lake Chad Basin Emergencies – 2018 revised requirements and funding priorities