Image: 
http://www.elysee.fr/videos/new-video-159/
Title: 

G5 Sahel : besoins urgents de financement

Members: 

À l’initiative d’Emmanuel Macron, la France a accueilli le 13 décembre une réunion de soutien au G5 Sahel, à laquelle ont pris part le président français et ses homologues des pays concernés, le Malien Ibrahim Boubakar Keïta, le Nigérien Mahamadou Issoufou, le Burkinabé Roch Marc Christian Kaboré, le Tchadien Idriss Déby et le Mauritanien Mohamed Ould Abdelaziz. D’autres chefs de gouvernements, dont la chancelière allemande Angela Merkel, et partenaires, dont l’ONU, l’Union africaine et l’Union européenne, ont également participé aux discussions. L’objectif de la rencontre était d’accélérer la structuration et l’opérationnalisation du G5 Sahel sur les plans militaire, politique et financier, dans un contexte où les djihadistes présents au Sahel accentuent la pression sur la stabilité de la région, fragilisée par les difficultés auxquelles se heurte le processus de paix. L’un des principaux enjeux mis en avant est le financement de l’initiative, dont les besoins de fonctionnement sont estimés à 400 millions d’euros. Une première tranche de 250 millions d’euros est nécessaire pour mettre en œuvre les premières actions, dont la formation d’une force de 5 000 hommes d’ici mi-2018, mais les contributions internationales obtenues jusqu’à présent n’ont pas permis d’atteindre ce premier objectif. Suite à la réunion, l’Arabie saoudite et les États-Unis devraient confirmer une promesse d’engagement importante, mais un second tour de table restera nécessaire, lors d’un sommet à Bruxelles en février auquel participeront notamment l’Algérie et le Sénégal, pour combler le manque de financement.  

 

Conférence de presse