Summary: 
Mère de la danse africaine contemporaine
Country: 
Catégories: 
Artistes
thumbnail: 
Last update: 
28/06/2019

La danseuse sénégalaise Germaine Acogny a remporté le prix d’excellence des arts et des lettres 2019 de la CEDEAO. Elle a été distinguée pour « la qualité et la richesse de sa production artistique, sa contribution à la formation de la jeunesse ouest-africaine dans l’art chorégraphique, en plus d’une large diffusion de son œuvre au niveau national, régional et international ». Née en 1944 au Bénin, Germaine Acogny se produit toujours sur la scène internationale et enseigne sur tous les continents. Sa carrière a débuté au début des années 60 lorsqu’elle a participé à la création de l’école Simon Siegel à Paris et a reçu son diplôme d’éducation physique et sportive et de gymnastique harmonique. Elle a par la suite créé le premier studio de danse africaine à Dakar en 1968. Entre 1977 et 1982, elle a été directrice artistique à l’école Mudra Afrique de Dakar, créée avec le soutien du président Leopold Sédar Senghor. Son premier livre « Danse africaine » est publié en 1980. En 2004, elle a fondé la célèbre École des sables qui propose une formation professionnelle aux danseurs et chorégraphes africains. Tout au long de sa carrière, Germaine Acogny a reçu de nombreux prix et récompenses dont le prix « Femme pionnière » du ministère de la Famille et de la solidarité nationale du Sénégal et le titre de « Chevalier de l’Ordre de la Légion d’Honneur » de la République française. En 2014, le magazine Jeune Afrique la cite parmi les 50 personnalités africaines les plus influentes dans le monde.