Summary: 
Leader africain
Country: 
Catégories: 
Leaders politiques
thumbnail: 
Last update: 
19/09/2018

Les dirigeants africains et les dignitaires internationaux se sont rendus au Ghana pour rendre un dernier hommage à Kofi Annan, le premier noir africain à devenir Secrétaire général des Nations Unies (1997-2006) et lauréat du Prix Nobel de la paix en 2001. M. Annan s’est éteint le 18 août à Bern, en Suisse, à l’âge de 80 ans.

 

Né en 1938 à Kumasi, au Ghana, M. Annan rejoignit l’organisation des Nations Unies en 1962 comme fonctionnaire d’administration et du budget auprès de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) à Genève. Il travailla pour la Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique, à Addis-Abeba, la Force d’urgence des Nations Unies (FUNU II) à Ismailia, le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés à Genève et au siège des Nations Unies à New York, comme sous-secrétaire général à la gestion des ressources humaines et coordonnateur des Nations Unies pour les questions de sécurité (1987-1990)  avant d’être nommé sous-secrétaire général à la planification des programmes, au budget et à la comptabilité puis contrôleur (1990-1992). Avant d’être nommé Secrétaire général, M. Annan rempît également les fonctions de sous-secrétaire général (1992-93) puis de secrétaire général adjoint aux opérations de maintien de la paix (1993-96).

 

Durant ses deux mandats comme chef des Nations Unies, M. Annan engagea un plan de réformes visant à rendre l’organisation plus efficace. Parmi ses autres priorités, on peut citer le rétablissement de la confiance du public dans les Nations Unies, la lutte contre le VIH/Sida, particulièrement en Afrique et la fin des violations des droits humains. En 2005, Annan fut au cœur d’une controverse faisant suite à une enquête sur le programme « pétrole contre nourriture » en Irak.

 

Après son mandat à la tête des Nations Unies, il resta engagé en faveur du développement. En 2007, il créa la Fondation Kofi Annan dont la mission est de promouvoir la paix, le développement durable, les droits humains et l’état de droit. Il est également devenu le président de l’Alliance pour une révolution verte en Afrique. En 2012, M. Annan reprit ses fonctions de diplomate des Nations Unies en étant nommé envoyé spécial conjoint des Nations Unies et de la Ligue des États arabes.

 

Kofi Annan fut connu pour son « code de la diplomatie à la voix douce ». « Vous pouvez faire beaucoup avec la diplomatie mais bien sûr vous pouvez faire bien plus encore avec une diplomatie portée par l’impartialité et la force », écrivait Annan en 1998. Il partagea plus tard son expérience dans le livre « Interventions : Une vie dans la guerre et dans la paix », coécrit avec Nader Mousavizadeh et publié en 2012.

 

Économiste de formation, M. Annan obtint une licence en économie au Macalester College de St Paul du Minnesota, aux États-Unis, en 1961. Il fut ensuite diplômé en économie de l’Institut universitaire des hautes études internationales de Genève. M. Annan était également titulaire d’un master en sciences de gestion du Massachusetts Institute of Technology.