Image: 
Title: 

La CEDEAO fait le point sur la libéralisation des échanges

Members: 

M. Salou Djibo, président du Groupe de travail sur le Schéma de libéralisation des échanges de la CEDEAO (SLEC) et ancien président du Niger, a rencontré le président de la Commission de la CEDEAO, M. Marcel de Souza, pour discuter de l’avancée de la mise en œuvre du programme de libéralisation des échanges de la CEDEAO. À l’occasion de la réunion d’information du groupe de travail du SLEC, le 10 mai à Abuja, ils ont réaffirmé la volonté de la Commission de réaliser l’intégration économique en facilitant le commerce interrégional entre les États membres. Selon M. de Souza, la Commission de la CEDEAO vise à augmenter le commerce intrarégional de 12 à 50 % au cours des quatre prochaines années. Un grand nombre d’activités commerciales ne sont cependant pas enregistrées dans les statistiques officielles ce qui signifie que le niveau des échanges interrégionaux est de fait beaucoup plus élevé. Un rapport d’évaluation, mené dans sept pays membres, souligne les nombreux défis auxquels fait face le SLEC. Le passage des biens aux frontières pose encore de nombreux problèmes. Le manque général d’information empêche une mise en œuvre efficace du SLEC. « Il est important de familiariser les membres des secteurs juridiques de la région avec les clauses du SLEC afin de résoudre effectivement les différends qui peuvent avoir lieu au niveau national », a déclaré M. Djibo. La CEDEAO souhaite sensibiliser les citoyens et les parties prenantes en utilisant différentes chaînes et plateformes médiatiques. Le SLEC est le principal outil pour favoriser l’émergence de l’Afrique de l’Ouest comme zone de libre-échange. Il vise à éliminer les droits de douane et les taxes d’effet équivalent ainsi que les barrières non tarifaires.

En savoir +