Image: 
Title: 

La CEDEAO renforce sa coordination

Members: 
SWAC: 

Les principales parties prenantes de la sécurité alimentaire et nutritionnelle de la région se sont rencontrées du 13 au 18 mars à Lomé à l’occasion du rendez-vous annuel des Comités de pilotage. La réunion visait à faire le point sur l’exécution des projets et des programmes réalisés sous la coordination de l’Agence régionale pour l’agriculture et l’alimentation (ARAA) de la CEDEAO et du CILSS. Ils visent à faire en sorte que l’action régionale, plus qu’une simple somme de ces projets et programmes, devienne cohérente et efficace.

 

Depuis 2014, la CEDEAO et ses partenaires passent au crible l’avancement de chaque projet dans le but d’analyser les résultats obtenus et d’améliorer la planification et la cohérence des divers projets à l’échelle régionale. La rencontre a également permis au Comité d’orientation de l’ARAA de valider les rapports d’activités 2016 et de formuler quelques recommandations pour les programmes en cours.

 

À titre d’exemple, des avancées importantes ont été réalisées dans le cadre du Programme d’appui à la sécurité alimentaire et nutritionnelle en Afrique de l’Ouest (PASANAO) qui prendra fin en juin 2018. Entre autres activités, le programme s’est penché sur la question de l’intégration dans l’analyse du Cadre harmonisé des indicateurs d’analyse de la vulnérabilité alimentaire et nutritionnelle en milieu urbain. Une capitalisation des enseignements sera prochainement préparée afin de les valoriser dans le processus actuel de formulation des Programmes nationaux d’investissement agricole et de sécurité alimentaire et nutritionnelle (PNIA-SAN).

 

Autre projet phare de la CEDEAO, la réalisation d’une Réserve régionale de sécurité alimentaire constitue une 3e ligne de défense après les réserves de proximité et les réserves nationales. Les parties prenantes insistent sur le recentrage  du projet sur le mandat initial de la Réserve, afin d’éviter que les États reposent uniquement sur la réserve régionale en oubliant leurs propres responsabilités aux échelles locales et nationales,  une situation qui engendre des coûts énormes de mise en œuvre pour la CEDEAO.

 

Enfin, le défi de coordination et d’alignement des partenaires sur les priorités et les mécanismes de gestion de la CEDEAO a une fois encore été souligné. À cet effet, et dans le cadre du Réseau de prévention des crises alimentaires (RPCA), le Secrétariat du Club du Sahel et de l’Afrique de l’Ouest (CSAO/OCDE) réalise actuellement une cartographie des interventions en matière de sécurité alimentaire et nutritionnelle et de résilience. Cet outil devrait non seulement permettre de mesurer l’ampleur du défi mais aussi de faire des propositions concrètes en termes de renforcement de la coordination et de la cohérence de l’action régionale.

 

Ordre du jour 

 

Another ECOWAS flagship project is the establishment of a regional food security reserve as a third safety net -- in addition to local and national reserves. The stakeholders, however, believe that some countries lack accountability and seem to rely solely on the regional reserve, which create enormous costs in the project implementation at the regional level. Faced with this situation, the steering committee recommended that the implementation of the project be refocused on its initial mandate.

 

Last but not least, stakeholders underlined once more the importance of aligning the partners with ECOWAS priorities and management mechanisms. Within the framework of the Food Crisis Prevention Network (RPCA), the SWAC/OECD Secretariat is currently mapping interventions related to food and nutrition security and resilience. This tool should not only make it possible to measure the scale of the challenges, but also to develop concrete proposals about how to strengthen the co-ordination and coherence of regional interventions.

 

Agenda