Image: 
Title: 

La CEDEAO souhaite harmoniser les systèmes éducatifs

Members: 

La CEDEAO souhaite renforcer l’harmonisation des systèmes éducatifs des pays de la communauté en développant un système de reconnaissance mutuelle des diplômes et des certificats délivrés dans la région. À la suite d’une réunion d’experts tenue à Abuja, au Nigéria, les ministres de l’éducation ont approuvé une série de recommandations lors d’une réunion de haut niveau les 28 et 29 septembre à Lomé, au Togo. Ils ont, entre autres, validé la Stratégie de formation technique et professionnelle de la CEDEAO pour l’amélioration de la compétence et l’employabilité (ETSSIE) et ont appelé les États membres à soutenir et à s’approprier le programme de mobilité de l’Académie Nnamdi Azikiwe de la CEDEAO (ENAAMS). Ce programme vise à développer un système de mobilité dans les universités bénéficiant aux étudiants et aux professeurs (y compris la diaspora) et à encourager les institutions à mettre en place des programmes d’immersion linguistique favorisant la mobilité des étudiants et des professeurs dans la région. Le programme porte le nom du premier président du Nigéria, journaliste de formation. La réunion a été ouverte par le ministre togolais chargé de l’enseignement supérieur et de la recherche, le professeur Octave Nicoué K. Broohm. Le commissaire de la CEDEAO, Hamidou Boly a rappelé que l’objectif de la région est de faire de l’éducation un vecteur de développement socio-économique et culturel dans la zone CEDEAO. « Nous devons passer des ressources physiques et minérales à celles du capital humain »,  a-t-il déclaré.

 

En savoir plus