Image: 
Title: 

La récession au Nigéria ralentit l’économie ouest-africaine

Members: 
SWAC: 

L’économie ouest-africaine, avec une croissance du PIB réel de 0.4 % en 2016, connaît le taux le plus faible en Afrique, bien en deçà de la moyenne continentale de 2.2 % et de celui de l’Afrique de l’Est, la région la plus performante (5.3 %). Cette situation peut s’expliquer par le ralentissement économique du Nigéria qui s’est transformé en récession (-1.5 %) au deuxième semestre 2016 en raison de la chute drastique des prix du pétrole et d’une situation sécuritaire et politique précaire. Le Nigéria représente en effet les deux-tiers du PIB de l’Afrique de l’Ouest et près d’un tiers du PIB de l’Afrique. La récession nigériane a par conséquent tiré vers le bas l’ensemble de l’économie ouest-africaine et a eu un impact négatif sur la croissance du PIB africain et ce, davantage que les récessions au Tchad (-3.4 %) ou en Libye (-8.1 %). Cependant, les huit économies de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) ont enregistré des taux de croissance positifs en 2016, allant de 4 % au Bénin à 8.4 % en Côte d’Ivoire. Si cette dernière connaît la croissance la plus rapide en Afrique, son économie repose encore sur l’exploitation et l’exportation de matières premières principalement agricoles, soumises aux aléas des cours mondiaux et du climat. La croissance du PIB au Ghana, deuxième économie la plus performante de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), a ralenti pour la cinquième année consécutive, passant de 3.9 % à 3.3 % en 2016. Si le Ghana connaît encore des hauts niveaux d’inflation (17 %), l’activité économique devrait cependant reprendre en 2017. En terme de PIB par habitant, le Cabo Verde arrive en tête avec 6 800 dollars US (PPA). Le Libéria et le Niger restent à la traîne avec un PIB de moins de 1 000 dollars US par habitant. Selon les Perspectives économiques en Afrique 2017, les estimations de croissance sont positives. Avec la reprise attendue des cours du pétrole, l’économie nigériane devrait croître de 2.2 % en 2017 et 4.8 % en 2018. L’Afrique de l’Ouest devrait ainsi enregistrer une meilleure performance avec un taux de 3.4 % en 2017.

Map_JPG_WEB: 
Map_Print_Quality: 
Map_PDF_File: 
Nous encourageons l’utilisation de nos cartes. Veuillez nous informer et en faire mention du copyright du Club. Pour des demandes spécifiques, contacter : swac.contact@oecd.org

Ces cartes sont sans préjudice du statut de tout territoire, de la souveraineté s’exerçant sur ce dernier, du tracé des frontières et limites internationales, et du nom de tout territoire, ville ou région.