Image: 
Title: 

Le CILSS réhabilite 50 hectares de terres cultivables au Cap-Vert

Country: 
Members: 
Selon les agriculteurs et les résidents de la municipalité de Santa Cruz au Cap-Vert, les résultats du projet visant l’amélioration de la gestion des terres cultivables sont positifs. Une délégation d’experts du Secrétariat exécutif du CILSS et de l’Institut du Sahel se sont rendus au Cap-Vert du 1er au 7 février pour évaluer les impacts du projet mis en œuvre en 2013-15 dans l’objectif d’améliorer la gestion de l’eau et les pratiques agricoles par la maîtrise et la pratique de l’irrigation localisée (goutte à goutte). Selon la mission d’évaluation, le projet a réhabilité 70 hectares de terres arables. Le projet a permis, entre autres, d’installer des systèmes d’irrigation goutte à goutte, de construire un réservoir de stockage d’eau potable de 254 m3, de réhabiliter cinq réservoirs d’eau et d’en sécuriser deux autres ainsi que de construire un barrage pour protéger les terres agricoles de la salinisation. La mission d’évaluation s’est rendue sur les sites du projet et a rencontré les acteurs locaux qui ont partagé leurs expériences et tiré les leçons de la mise en œuvre du projet. Santa Cruz a une économie principalement agricole et est la municipalité la plus pauvre du Cap Vert. Selon le maire, Carlos Alberto Gonçalves Silva, l’augmentation de la production agricole permettrait de réduire la pauvreté rurale et inciterait les habitants à rester dans la région. « Beaucoup de familles ont bénéficié des interventions du PRGDT. Elles arrivent à mieux vivre face à l'adversité de la nature. Les résultats sont déjà visibles dans les ménages... Au-delà des retombées directes, la commune s'enrichit en plus de capacités additionnelles en gestion des projets » a-t-il déclaré.