Image: 
Title: 

Le dernier sommet Afrique-France de François Hollande

Country: 
Members: 

Le 27e sommet Afrique-France pour « le partenariat, la paix et l’émergence » s’est tenu les 13 et 14 janvier 2017 à Bamako. « Paix et sécurité » et  « Émergence, économie et développement » étaient les deux grands thèmes du sommet. Le choix du Mali en tant que pays hôte, porté par François Hollande, n’est pas anodin. C’est en effet dans ce pays que le président français a lancé, le 11 janvier 2013, l’opération Serval pour contrer l’insurrection djihadiste dans le nord du pays. L’organisation du sommet à Bamako était donc un moyen de faire valoir le succès de cette opération, en dépit d’une situation sécuritaire qui demeure fragile, y compris dans la capitale, où l’attaque terroriste du Radisson Blu avait fait une vingtaine de morts il y a un peu plus d’un an. Dans ce contexte, la visite d’une soixantaine de délégations nationales, comprenant des chefs d’État et des grands chefs d’entreprise, pouvait être considérée comme une entreprise imprudente. Mais le retour au Mali était l’occasion pour François Hollande de présenter le bilan de sa politique africaine, à quelques mois de la fin de son quinquennat. Ce bilan est marqué par des interventions militaires, au Mali et en Centrafrique notamment, et d’une réorientation de la diplomatie française sur le continent, qui a cherché à se dégager des pratiques associées à la politique dite de la « Françafrique », en faveur d’une coopération économique et sécuritaire plus équilibrée. En matière d’économie et développement, les financements français sont en hausse : 23 milliards d’euros de financements sur la période 2014-18, soit 4 milliards d’euros par an. La France prévoit 2 milliards d’euros par an pour le développement des énergies renouvelables en Afrique sur la période 2016-20 et la création d’un fonds d’investissement franco-africain à destination des PME, doté de 76 millions d’euros. D’autres actions visent à soutenir la formation professionnelle des jeunes, la mobilisation de la diaspora et le développement numérique. « La France veut travailler avec toute l’Afrique et pas simplement avec l’Afrique qui parle le français », a déclaré le président Hollande. Cependant, si la France reste un acteur incontournable pour la promotion de la paix et de la stabilité dans la région, elle rencontre des difficultés à s’implanter sur les marchés des pays anglophones tels que le Ghana, le Nigéria et l’Afrique du Sud. Le choix politique d’organiser le sommet à Bamako n’a sans doute pas contribué à faire accroître la visibilité des entreprises françaises dans ces pays.

Regarder le discours d’inauguration de François Hollande : http://www.dailymotion.com/video/x58i423_discours-d-inauguration-du-sommet-afrique-france_news#

Lire le dossier de presse de l’Elysée : http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/IMG/pdf/12_01_16_-_dossier_de_presse_-_deplacement_du_president_de_la_republique_au_mali_cle07369c.pdf

Lire l’analyse (en anglais) : https://www.issafrica.org/iss-today/hollandes-swansong-in-africa?utm_source=BenchmarkEmail&utm_campaign=ISS+Weekly&utm_medium=email