Image: 
Title: 

Le Maroc cherche à rejoindre la CEDEAO

Members: 

Le 25 février 2017, le Maroc a officiellement fait sa demande d’adhésion à la Communauté économique des États d’Afrique de l’Ouest (CEDEAO). Le Maroc a eu jusqu’à présent le statut d’observateur au sein de la CEDEAO et a développé de solides liens politiques, humains, historiques, religieux et économiques à tous les niveaux avec les pays membres de la CEDEAO. Le roi du Maroc, Mohammed VI a récemment signé de nouveaux accords de coopération avec la Guinée à la suite de sa rencontre avec le président Alpha Condé. Il a également rencontré le 27 février 2017 le président ivoirien, Alassane Ouattara, à Abidjan. Ils ont signé 14 nouveaux accords bilatéraux dans les domaines de la coopération militaire, l’équipement médical, les finances, la logistique, les TIC et les infrastructures de transport. Le Maroc joue un rôle majeur dans le processus d’intégration régionale sur le continent africain et contribue activement à relier les rives nord et sud du Sahara. La demande du Maroc de rejoindre la CEDEAO a cependant provoqué un « tremblement de terre géopolitique » en Algérie. Cette décision du Maroc contribue également à affaiblir l’Union arabe du Maghreb (UAM) qui souffre de la compétition entre ses membres (Algérie, Libye, Maroc, Mauritanie et Tunisie).