Image: 
Title: 

Lomé accueille trois sommets : CEDEAO, CEEAC, UEMOA

Members: 

La capitale togolaise a accueilli plusieurs événements importants pour les organisations régionales de l’Afrique de l’Ouest. Les dirigeants de l’UEMOA se sont réunis le 30 juillet 2018 pour la 20e session ordinaire de la Conférence des chefs d’État et de gouvernement. Cette rencontre s’est déroulée sous la présidence d’Alassane Ouattara, président de la Côte d’Ivoire et président en exercice de l’Union. Les pays de l’UEMOA ont enregistré une forte croissance de 6.7 % en 2017. Pour la première fois, trois des huit pays membres ont respecté les critères de convergence. Le niveau du prélèvement communautaire de solidarité a été maintenu à 0.8 %. Cette taxe couvre entre autres les coûts opérationnels de la Commission de l’UEMOA. Elle est récemment passée de 1 % à 0.8 % et devrait initialement être réduite à 0.5 % d’ici janvier 2019. Les dirigeants de l’Union ont également fait le bilan de la situation politique, économique et sociale des pays membres de l’Union. Ils ont salué la conduite des élections, globalement paisibles, au Mali et l’installation du nouveau gouvernement consensuel en Guinée-Bissau. La situation sécuritaire globale reste cependant inquiétante et ils ont exhorté la Commission à faire avancer l’opérationnalisation du système d’alerte précoce de l’Union (MEVAP). Le jour suivant, les dirigeants de la CEDEAO se sont réunis pour la 53e session ordinaire des chefs d’État et de gouvernement de la CEDEAO. Le président du Nigéria, Muhammadu Buhari, a été désigné pour être le nouveau président de la CEDEAO. Douze des 15 chefs d’État participaient au sommet. La libre circulation des personnes et des biens a été au cœur des discussions. Les dirigeants de la CEDEAO ont salué la création de la Zone de libre-échange continentale africaine (AfCFTA) et encouragé les pays membres à la rejoindre rapidement. Ils ont également recommandé que les interventions conduites par la réserve régionale de sécurité alimentaire assistent les populations vulnérables et ont exhorté les pays membres à réapprovisionner les stocks alimentaires mobilisés. Le sommet conjoint CEDEAO-CEEAC, tenu le 30 juillet, portait sur la situation sécuritaire en Afrique de l’Ouest et centrale. Les chefs d’État ont adopté la Déclaration de Lomé sur la paix, la sécurité, la stabilité et la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent dans l’espace CEDEAO-CEEAC, dans  laquelle ils s’engagent à collaborer davantage. Ils ont décidé, entre autres, de développer une politique de surveillance commune pour améliorer l’échange de renseignements stratégiques, notamment dans la zone d’alerte précoce.