Image: 
Title: 

Maroc-Nigéria : projet de gazoduc transafricain

Le sommet de la coopération régionale dans le domaine de l’énergie, tenu à Abidjan les 26 et 27 janvier, avait pour thème « Promouvoir la coopération transfrontalière et l'intégration régionale ». Organisé par EnergyNet, en collaboration avec la CEDEAO et le Centre pour les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique (CEREEC) et le Système d’échanges d’énergie électrique ouest-africain (EEEOA), ce sommet avait pour objectif de mettre en contact les représentants des gouvernements et les investisseurs et experts du secteur privé et d’identifier les opportunités pour la coopération régionale entre les pays ouest-africains. La construction du gazoduc transafricain reliant le Nigéria à l’Europe via le Maroc pourrait finalement prendre forme. Le projet avait été officiellement annoncé en décembre 2016, à l’occasion de la visite du roi Mohammed VI au Nigéria. Les 4 000 km de gazoduc parcourront les pays du Golfe de Guinée et contribueront à créer des plateformes industrielles, stimulant ainsi l’intégration économique régionale au-delà du secteur de l’énergie. Les détails de l'installation et de l’emplacement ne sont pas encore précisés. « Le Maroc et le Nigéria sont impatients de travailler avec les autres pays en Afrique de l’Ouest pour faire en sorte que leurs économies et leurs populations bénéficient du projet », indique un Protocole d’accord signé entre le Maroc et le Nigéria. L’idée d’un gazoduc transsaharien fut proposée dans les années 70 dans le but de diversifier les ressources en gaz de l’Europe. Un accord intergouvernemental signé en 2009 entre NNPC (Nigéria) et Sonatrach (Algérie) prévoyait de relier le Nigéria à l’Algérie via le Niger. Cependant, peu d’avancées ont été faites pour matérialiser ce projet. En savoir +