Title: 

Performance économique, genre et réseaux sociaux dans les systèmes alimentaires ouest-africains

SWAC: 


Le genre détermine profondément les perspectives en termes de moyens d’existence et génère de nombreuses inégalités qui limitent la participation des femmes aux systèmes alimentaires. À partir d’un travail mené par le Secrétariat du Club du Sahel et de l’Afrique de l’Ouest (CSAO/OCDE), cet article, publié par Olivier J. Walther, Michel Tenikue et Marie Trémolières dans le magazine World Development, mesure les conséquences du revenu et du genre sur les réseaux sociaux informels dans la chaîne de valeur du riz. Il s’appuie sur des données primaires collectées auprès de 490 entrepreneurs au Bénin, au Niger et au Nigéria. L’analyse montre que les profits mensuels des entrepreneurs sont déterminés par leur position structurelle dans la chaîne de valeur du riz. Les femmes occupent une position moins centrale que les hommes et leurs revenus sont beaucoup plus faibles si l’on considère leur âge, leur expérience, leur formation, leur religion et leur statut matrimonial. « Ces disparités entre les sexes justifient des politiques publiques ciblant spécifiquement les femmes impliquées dans la production et la commercialisation afin de diminuer les obstacles qui limitent leur accès aux marchés, au transport, au crédit et à la formation », expliquent les auteurs. De plus, les stratégies basées sur les réseaux pourraient faciliter la diffusion des idées et des pratiques dans chaque sous-groupe d’acteurs et entre les différentes populations, contribuant ainsi à éliminer les inégalités hommes-femmes.
 

Lire l’article (anglais)