Image: 
Title: 

Première Conférence sur la Grande Muraille Vertee

Les ministres ouest-africains se sont réunis pour esquisser un plan d’action pour accélérer la mise en œuvre de la Grande Muraille Verte. La Première conférence sur l’Initiative africaine de la Grande Muraille Verte pour le Sahara et le Sahel s’est tenue du 2 au 7 mai à Dakar, rassemblant les ministres des pays du nord et du sud du Sahara ainsi que leurs partenaires au développement. Organisés par l’Union africaine, cette conférence de haut niveau fait suite à la conférence sur le changement climatique, la COP 21, lors de laquelle la communauté internationale avait promis 4 milliards de dollars US supplémentaires pour financer la Grande Muraille  Verte sur les cinq prochaines années. Les chefs d’État africains ont lancé cette initiative en 2007 dans l’objectif de transformer la vie de millions de personnes en réhabilitant les sols dégradés au Sahara et au Sahel. Cette initiative s’est depuis beaucoup développée : on lui attribue la plantation de plus de 11 millions d’arbres au Sénégal et la création de plus de 20 000 emplois dans les zones rurales du Nigéria. Lors de la conférence de Dakar, les participants ont fait le bilan des résultats accomplis et réfléchi sur la manière de réaliser tout le potentiel de cette initiative. « L’Initiative de la Grande Muraille verte constitue une stratégie de valorisation des potentialités des zones sahélo sahariennes avec une réelle implication des acteurs de base et des collectivités locales », a déclaré le ministre de l’environnement et du développement durable, Abdoulaye Baldé.