Image: 
Title: 

Production alimentaire disponible pour la consommation

SWAC: 
L’agriculture ouest-africaine a relevé le défi démographique : Après deux décennies de stagnation, l’agriculture ouest-africaine s’est réveillée au milieu des années 80. En 30 ans, la production agricole a augmenté bien plus rapidement que la population et le disponible alimentaire produit localement est passé de 1 700 à 2 400 kilocalories par personne et par jour. Dans la plupart des pays ouest-africains, la dépendance alimentaire vis-à-vis du reste du monde n’a pas augmenté. Elle était de 20 % en 1980 ; elle est du même ordre aujourd’hui. Grâce aux campagnes massives de promotion de la filière rizicole et de la culture de contre-saison, les importations de riz n’ont augmenté que de 3.5 kg par personne en 30 ans. Ces bonnes performances, qui auraient pu être encore meilleures si un certain nombre de pays n’avaient pas connu des situations prolongées de conflit ou d’instabilité, sont à mettre au crédit des paysans et producteurs agricoles, des commerçants, transporteurs et transformateurs ouest-africains. Ils ont su répondre à une augmentation forte et continue de la demande. En 1950, neuf ménages sur dix étaient des agriculteurs. Ils ne sont plus que cinq en 2010. Une proportion décroissante de la population a donc dû nourrir l’autre partie de la population en forte augmentation. Ceci n’a pu se faire qu’au prix d’une amélioration constante de la productivité du travail agricole qui, après avoir longtemps décru, augmente au taux impressionnant de 2.6 % par an depuis 1980. Les rendements ont eux aussi augmenté, mais moins fortement. Ceci n’est pas étonnant ; tant que la terre est facilement accessible, un producteur préfère accroître sa production par une augmentation de la surface cultivée.

 

Map_JPG_WEB: 
Map_Print_Quality: 
Nous encourageons l’utilisation de nos cartes. Veuillez nous informer et en faire mention du copyright du Club. Pour des demandes spécifiques, contacter : swac.contact@oecd.org

Ces cartes sont sans préjudice du statut de tout territoire, de la souveraineté s’exerçant sur ce dernier, du tracé des frontières et limites internationales, et du nom de tout territoire, ville ou région.