Title: 

Sommet de l’UA : le NEPAD devient l’AUDA

La Mauritanie a accueilli, du 25 juin au 2 juillet, le 21e sommet de l’Union africaine dans sa capitale, Nouakchott. La zone de libre-échange continentale africaine (AfCFTA) a été au cœur des discussions. À ce jour, presque tous les États membres (49 sur 55) ont signé l’accord créant l’AfCFTA. Le Ghana, le Niger et le Tchad font partie des six pays ayant déjà ratifié l’accord. La zone de libre-échange entrera en vigueur lorsqu’au moins 22 États membres l’auront ratifié. L’AfCFTA offrira de nouvelles opportunités commerciales et stimulera l’intégration au sein du continent africain. Les dirigeants africains ont également approuvé la création de l’Agence de développement de l’Union africaine (AUDA) qui sera l’organisme technique de l’Union africaine ayant sa propre identité juridique. L’Agence de planification du NEPAD est chargée de développer le statut de l’AUDA qui devrait être présenté et approuvé au prochain sommet de l’UA en janvier 2019. La transition du NEPAD vers l’AUDA sera organisée dans un second temps. « L’un des principaux aspects des réformes en cours est de rationaliser et d’améliorer l’efficacité et l’efficience dans la mise en œuvre des décisions, politiques et programmes de l’UA à travers tous ses organes et institutions », a expliqué Ibrahim Mayaki, secrétaire exécutif de l’Agence du NEPAD. Au regard de la situation politique et sécuritaire, l’assemblée a salué les progrès accomplis en Guinée-Bissau et au Mali ainsi que dans la lutte contre le groupe terroriste Boko Haram. Ils ont également choisi le thème de 2019 : « Année des réfugiés, des rapatriés et des personnes déplacées internes en Afrique : Vers des solutions durables au déplacement forcé ». Le Niger se prépare déjà à accueillir le prochain sommet de l’UA en janvier 2019.