Image: 
Title: 

Tournée ouest-africaine de la chancelière Merkel

Le commerce et les migrations étaient au cœur de la tournée ouest-africaine de la chancelière allemande, Angela Merkel,  du 29 au 31 août. Mme Merkel était accompagnée d’une délégation d’hommes d’affaires de haut niveau venus promouvoir les liens commerciaux et les investissements du secteur privé, conformément aux objectifs du « Compact with Africa » du G20, amorcé en juin 2017 sous la présidence allemande. Cette tournée a démarré au Sénégal, le 29 août, où la chancelière a rencontré le président Macky Sall. L’Allemagne y est présente principalement dans le domaine des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique. Le volume global des investissements au Sénégal reste cependant assez faible (17 millions d’euros en 2016). Au Ghana, la chancelière Merkel s’est entretenue avec le président Nana Akufo-Addo. Ils ont, entre autres, fait le bilan du nouveau « partenariat d’investissements et de réformes » bilatéral lancé en décembre 2017. Le Ghana et l’Allemagne organisent également  le sommet germano-africain des affaires (GABS) qui se tiendra du 11 au 13 février 2019 à Accra. Les discussions au Nigéria portaient sur la coopération économique mais également sur la manière de faire face à la vague migratoire en provenance du continent vers l’Europe. En juillet, près de 950 Nigérians ont demandé l’asile en Allemagne. « Les jeunes exigent et veulent un avenir dans leur propre pays […] Les perspectives économiques sont cruciales pour la plupart des pays africains car il y a tellement de jeunes qui ont besoin d’un travail et d’une formation », a déclaré Mme Merkel dans son podcast vidéo. La chancelière Merkel a également rencontré le président de la Commission de la CEDEAO, Jean-Claude Kassi Brou, pour promouvoir « l’accroissement des investissements et le renforcement des relations commerciales entre le secteur privé allemand et l’espace CEDEAO ». En marge de la tournée de Mme Merkel, l’entreprise Volkswagen a signé deux protocoles d’accord avec le Ghana et le Nigéria. Volkswagen s’est engagée à y installer des usines d’assemblage de véhicules et à conduire une étude de faisabilité pour le développement de solutions de mobilité intégrée. Avec l’Éthiopie, le Kenya et le Rwanda, ces deux pays comptent parmi les cinq pays pilotes de la nouvelle stratégie d’expansion de Volkswagen  sur le continent africain.

 

Entretien vidéo de la chanlière Merkel (allemand)

Opinion: Angela Merkel in Africa — A transparent tour