Image: 
Title: 

UEMOA : Comité de haut niveau sur la sécurité alimentaire

Members: 

Le Comité de haut niveau sur la sécurité alimentaire de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) a tenu sa 6e  session le 9 juin à Niamey au Niger sous la présidence de SEM Issoufou Mahamadou, Président de la République du Niger. Faisant suite à la réunion des ministres chargés de l’agriculture et de l’élevage tenue le 8 juin, le Comité a fait le point sur la situation alimentaire et nutritionnelle dans l’espace de l’Union. Dans son discours d’ouverture, le président a rappelé le rôle joué par le Réseau de prévention des crises alimentaires (RPCA) dont le Dispositif de prévention et de gestion des crises alimentaires (PREGEC) fournit l’information et les analyses nécessaires à l’élaboration des plans de réponses. La situation alimentaire et nutritionnelle est globalement bonne dans l’espace de l’Union. Les plans de soutien et d’urgence ciblent 2.7 millions de personnes en insécurité alimentaire (crise et urgence) dont 600 000 au Mali et 1.3 million au Niger, notamment dans la région de Diffa qui accueille un grand nombre de réfugiés du Nigéria. Les réponses structurelles face aux crises récurrentes furent au cœur des préoccupations du Comité. Parmi les actions prioritaires développés au Niger dans le domaine et contribuant à la résilience, il y a l’accroissement des productions sous irrigation et des cultures de décrue, la diversification et la modernisation des cultures pluviales, la sécurisation des systèmes de production animale, la gestion durable des terres et des écosystèmes, la valorisation des produits forestiers, le développement des marchés ruraux et urbains, la maîtrise de l’eau ou encore  la mise en place de la maison du paysan qui propose un service d’accompagnement complet aux paysans. Le Comité appelle à renforcer l’engagement politique pour la mobilisation des  ressources financières, y compris à travers la dynamisation du Fonds régional de développement agricole (FRDA), en vue d’accompagner les États dans la mise en œuvre d’actions structurantes, notamment, les priorités résilience de ces pays (PRP-AGIR) et les priorités du Programme communautaire décennal de transformation de l’agriculture de l’UEMOA (PCD-TASAN). Enfin, le Comité examine la possibilité de s’ouvrir aux ministres chargés de l’environnement, de la pêche et de l’aquaculture. 

 

Discours du président du Niger

Communiqué final de la réunion minstérielle