Image: 
Title: 

Villes frontalières africaines

SWAC: 

Les agglomérations frontalières marquent le paysage urbain du continent. Plus de 42 millions de personnes, soit près de 8 % de la population urbaine totale, vivent dans ces agglomérations. Environ 635 agglomérations frontalières en Afrique se trouvent à moins de 40 km d’une autre agglomération urbaine d’un pays voisin, dont 47 villes jumelles à moins de 10 km de distance, comme dans le cas de Brazzaville et Kinshasa. Six d’entre elles comptent plus d’un million d’habitants, dont Kinshasa, la 5e plus grande ville sur le continent qui compte 7.3 millions d’habitants. Il s’agit également de Lomé (Togo), Brazzaville (Congo), N’Djaména (Tchad), Gisenyi (Rwanda) et Bujumbura (Burundi). L’Afrique compte également dix capitales situées d’un côté d’une frontière nationale : Bangui, Brazzaville, Bujumbura, Gaborone, Kinshasa, Lomé, Maseru, Mbabane, N’Djaména et Porto Novo. Cependant, cette dimension frontalière est très inégalement répartie à travers l’Afrique. L’Afrique du Nord, par exemple, ne compte que 19 agglomérations frontalières et les vastes régions d’Afrique australe comptent seulement quelques petites agglomérations frontalières. En revanche, dans la région des Grands lacs et en Afrique de l’Ouest, les agglomérations frontalières sont une caractéristique importante du réseau urbain. Au Burundi, 27 des 33 agglomérations sont frontalières. De même, plus de la moitié de toutes les agglomérations sont frontalières au Bénin, en Gambie, au Lesotho, au Swaziland et au Togo.

Map_JPG_WEB: 
Map_Print_Quality: 
Nous encourageons l’utilisation de nos cartes. Veuillez nous informer et en faire mention du copyright du Club. Pour des demandes spécifiques, contacter : swac.contact@oecd.org

Ces cartes sont sans préjudice du statut de tout territoire, de la souveraineté s’exerçant sur ce dernier, du tracé des frontières et limites internationales, et du nom de tout territoire, ville ou région.