Image: 
Title: 

L’UE soutient la Force commune du G5 Sahel

Mme Federica Mogherini, Haute Représentante et Vice-Présidente de l’Union européenne, M. Angel Losada, Représentant spécial de l’UE pour le Sahel et les ministres des Affaires étrangères des pays du G5 Sahel (Burkina Faso, Mali, Mauritanie, Niger, Tchad) se sont réunis le 5 juin, à Bamako, au Mali, pour faire le point sur leur partenariat stratégique. Ils souhaitent faire avancer la mise en place de la force armée conjointe,  pour lutter contre le terrorisme et sécuriser, entre autres, la zone frontalière entre le Burkina Faso, le Mali et le Niger. L’Union européenne a annoncé qu’elle contribuerait à hauteur de 50 millions d’euros pour financer cette force armée conjointe qui devrait désormais compter  10 000 militaires, le double de l’effectif initialement prévu. Si la principale mission de cette force sera de lutter contre les groupes jihadistes dans la région, elle sera également chargée de lutter contre les flux illicites. « Ce qui est nouveau aussi dans le cadre d’une force de cette nature, au niveau du continent africain, c’est qu’elle va également être chargée de lutter contre tous les trafics : le trafic de drogue, le trafic d’êtres humains et tous les autres trafics », a déclaré le ministre des Affaires étrangères malien, Abdoulaye Diop. Dans un communiqué conjoint, les deux parties reconnaissent « l’implication des jeunes dans les sociétés sahéliennes » comme une priorité de leur partenariat. Une deuxième rencontre avec les jeunes des pays sahéliens, s’est tenue du 2 au 4  juin à Bamako dans le cadre du projet « La voix des Jeunes du Sahel ». Par ailleurs, la France a présenté le 5 juin un projet de résolution au Conseil de sécurité de l’ONU autorisant le déploiement de la force militaire du G5 Sahel pour combattre les jihadistes et les trafiquants dans le Sahel. « Nous ne pouvons pas laisser le Sahel devenir un nouveau havre pour les terroristes de toute la région » a déclaré le représentant de la France à l’ONU, François Delattre. Le quartier général de cette force sera basé au Mali. Le G5 Sahel espère obtenir  un mandat de l’ONU d’ici la fin juin. Un sommet des Chefs d’État des pays du G5 Sahel est prévu le 2 juillet à Bamako, en présence du président français Emmanuel Macron. 
 

Communiqué conjoint