Économie

  • Country: 
    SWAC: 
    Body: 
    L’économie alimentaire, premier gisement d’emplois : L’agriculture ne représente plus que 60  % de l’économie alimentaire. Les activités économiques en amont (fourniture d’intrants, de semences) et aval (transformation, commerce) comptent pour 40 %. Ce secteur agro-alimentaire croît plus vite que la production agricole. Il est constitué de « chaînes de valeur » de plus en plus nombreuses et de plus en plus complexes. Lire la suite
  • Members: 
    Body: 
    Cotonou se prépare à accueillir la 5e Foire régionale de l’intégration dont l’objectif est de favoriser l’intégration économique dans la zone UEMOA. Du 25 novembre au 10 décembre, 400 exposants présenteront aux visiteurs leurs produits sous le label « made in UEMOA ». Lire la suite
  • Members: 
    Body: 
    Le Comité de politique monétaire (CPM) de la Banque centrale des États de l’Afrique de l’Ouest a annoncé un taux de croissance moyen du PIB de 7,1 % pour les économies de l’UEMOA en 2016. C’est légèrement en deçà des prévisions de croissance pour les deux premiers trimestres mais reste au-dessus des 7 % de croissance observés en 2015. Les perspectives de croissance à moyen terme de la zone UEMOA sont globalement positives, malgré les problèmes sécuritaires toujours présents dans certains pays membres, notamment au Mali et au Niger. Lire la suite
  • Country: 
    Opinion: 
    Body: 
    Dans cette tribune, Muhammadu Buhari, président du Nigéria, entend balayer les inquiétudes sur la capacité de l’Afrique à réellement émerger, en présentant le projet qu’il met actuellement en œuvre pour son pays. Selon lui, il est l’heure pour les pays africains de poser les fondations d’un mode de développement qui transforme la vie des populations et qui les émancipe de la dépendance envers les matières premières. Face à la récession qui menace le pays, le chemin de la croissance inclusive est encore long. Ce ne sont cependant pas les défis qui importent le plus, mais le fait que le Nigéria connaît maintenant ses faiblesses et la voie qu’il doit suivre pour faire de l’émergence du pays une réalité. Lire la suite
  • Body: 
    L’annonce de ce nouveau Plan d’investissement extérieur européen (PIE) a été faite par Jean-Claude Juncker, le président de la Commission de l’UE dans son discours sur l’État de l’Union le 14 septembre. Doté de 3.35 milliards d’euros provenant du budget de l’Union et du Fonds européen de développement, la Commission compte mobiliser, garantie à l’appui, jusqu’à 44 milliards d’euros d’investissement. Lire la suite
  • Body: 
    Les ministres des finances d’Afrique de l’Ouest se sont réunis à Dakar les 15 et 16 août lors de la 18e réunion du Comité conjoint CEDEAO-UEMOA de gestion du tarif extérieur commun. L’objectif de la rencontre était de discuter de deux préoccupations majeures : l’Accord de partenariat régional (APE) et ses implications pour le tarif extérieur commun de la CEDEAO. Lire la suite
  • Body: 
    Les dirigeants du Burkina Faso et de la Côte d’Ivoire se sont réunis lors de la 5e Conférence du Traité de l’amitié et de la coopération (TAC) à Yamoussoukro le 29 juillet. Cette rencontre marquait la première visite officielle du président Christian Kaboré en Côte d’Ivoire. Les relations entre les deux pays étaient restées tendues, particulièrement en raison du mandat d’arrêt international contre le président burkinabé exilé, Blaise Compaoré, et la décision du président Ouattara de lui accorder la nationalité ivoirienne (mettant ainsi fin à la perspective de son extradition au Burkina Faso). Lire la suite
  • Country: 
    Thèmes: 
    Opinion: 
    Body: 
    La décision du Royaume-Uni de sortir de l’Union européenne a créé une onde de choc au niveau international dont les conséquences pour le reste du monde sont largement débattues. Cet article présente différentes analyses sur les implications du Brexit pour le Nigéria, première économie d’Afrique, qui partage d’importants intérêts économiques avec le Royaume-Uni. Lire la suite
  • Body: 
    Pour accélérer leur industrialisation face une rude concurrence mondiale, les pays d’Afrique de l’Ouest doivent valoriser les avantages comparatifs et compétitifs dont ils disposent. Plusieurs stratégies s’offrent à eux. La première est celle de l’insertion dans les chaînes de valeur globales, qui consiste à d’abord développer les activités à faible valeur ajoutée et intensives en main d’œuvre, avant de monter progressivement en gamme dans la chaîne de valeur. Une deuxième stratégie mise sur la transformation de produits locaux, tels que la mangue, le karité, la noix de cajou et le textile. Une troisième stratégie est celle des chaines de valeur régionale, qui vise à produire localement des biens destinés aux marchés régionaux. Lire la suite
  • Body: 
    La Banque mondiale vient de publier le classement 2015 de son Examen des politiques et des institutions du pays (CPIA en anglais) pour l’Afrique. Révisé annuellement, la note CPIA évalue, sur une échelle de 1 à 6, la capacité des politiques et du cadre institutionnel d’un pays à soutenir une croissance durable et accompagner la réduction de la pauvreté. L’Afrique de l’Ouest abrite, avec le Cap-Vert de et le Sénégal, le deuxième et troisième meilleur score du classement continental après le Rwanda. Lire la suite

Pages